Ajol, une plateforme franco-anglaise sans filtre en français

Résumé

La plateforme publie 524 revues issues de 32 pays d’Afrique. 39 revues sont en français. Malgré ce contenu francophone, Ajol ne dispose pas un filtre pouvant repérer les revues en français. Pour y arriver, il faudrait d’abord reconnaitre ou repérer les pays francophones sur la liste à sa page, Une. De plus l’on remarque que la plateforme est unilingue.

    Visité par plus 200.000 personnes par mois, AJOL est une plateforme qui a été créée en 1998 à Oxford en Angleterre. Sa mission est de mettre à disposition du public en ligne une collection de publications des recherches académiques en provenance d’Afrique. D’importants domaines de recherche en Afrique (Biology & Life Sciences, Health, General Science, etc.) ne sont pas connus dans des publications de pays développés. Pour AJOL, Internet est un bon moyen d’augmenter l’accès à ses recherches afin de permettre aux chercheurs du monde entier. Le site de AJOL héberge 524 revues avec169 652 articles en texte intégral de 32 pays. De nos jours, son siège social se trouve en Afrique du Sud (Ajol, 2019). Deux types de frais d’accès qui permettent d’accéder aux articles non open access sont accordés aux chercheurs et aux étudiants d’une part, et un autre aux bibliothèques et cela en fonction du pays où la demande est émise.

Capture d’écran 2019-10-30 à 13.25.59

Dans ce travail nous présentons les activités de Ajol. Notre démarche repose sur le protocole d’évaluation de The Charleston Advisor. il stipule que l’on que : «As a critical evaluation tool for Web-based electronic resources, The Charleston Advisor will use a rating system which will score each product based on four elements: content, searchability, price and contract options/ features» (The Charleston Advisor, 2019).

     AJOL est une plateforme hybride. De ses 524 revues, 262 sont en accès libre. Le système AJOL est entièrement basé sur des logiciels et des technologies Open Source en l’occurrence : Open Journal Systems developed de Public Knowledge Project (PKP) au Canada, Operating System, etc. AJOL n’accepte pas les publications des auteurs de façon individuelle. Il faut passer par une revue pour être publié (AJOL, 2017 (a)).

Capture d’écran 2019-10-30 à 13.26.24

Options de tarification

    Les frais de publication proposés pour le téléchargement des chercheurs, des étudiants, etc. (AJOL, 2017 (e)). Ce sont :

Capture d’écran 2019-10-30 à 13.26.54

     Pour les bibliothèques ont leurs frais qui sont différents de ceux des chercheurs (AJOL, 2017 (d)).

Capture d’écran 2019-10-30 à 13.27.49

Aperçu du produit / Description

    Deux produits sont mis à la disposition à la disposition du public: des publications payantes et non payantes. AJOL publie 169 652 articles en texte intégral dont 110 502 sont en accès libre. Ces articles sont issus de 527 revues, dont 262 en accès libre (AJOL, 2017 (a)). 25 disciplines reparties.

Les disciplines contenues dans leurs publications les suivantes :

Capture d’écran 2019-10-30 à 13.28.20

     L’on constate que 6 nouvelles revues (en gras dans le tableau ci-dessus) se sont ajoutées depuis 2017 au niveau des champs :

– des Sciences environnementales : 29

– de la Sociologie et de l’anthropologie : 42

– de la Technologie, de l’informatique et de l’ingénierie 30

– des Sciences générales : 87

– de l’Économie et du développement : 48

– Sciences humaines : 56

     Les champs de la santé (Health (167)) et de (General Science (87)) arrivent en tête du nombre des catégories de sujet et sont toutes évalués par les pairs (peer reviews). AJOL s’adresse spécifiquement aux chercheurs et aux bibliothèques. Selon les auteurs du site Web, AJOL a un PageRank Google de 8. Il est visité par 200 000 personnes par mois à travers le monde. L’onglet «Using AJOL» permet d’accéder la feuille de route qui indique le processus de recherche (AJOL, 2017 (b)).

Interface utilisateur / Navigation / Recherche

    La plateforme publie 524 revues issues de 32 pays d’Afrique. 39 revues sont en français. Malgré ce contenu francophone, Ajol ne dispose pas un filtre pouvant repérer les revues en français. Pour y arriver, il faudrait d’abord reconnaitre ou repérer les pays francophones sur la liste à sa page principale. De plus l’on remarque que la plateforme est unilingue.

    Une particularité est que son interface donne accès facilement aux produits. La fonctionnalité «Journal» donne directement accès aux différentes catégories de sujets qui sont traités. On peut les obtenir par pays sur une facette où tous les pays sont affichés. Et les facettes par pays permettent de spécifier sa recherche. Toutefois, les informations sur les auteurs et les rédacteurs de la plateforme sont inexistantes. Par exemple, l’on n’a pas les noms et l’organigramme de cette organisation à but non lucratif (The Charleston Advisor, 2019).

    Le site web de AJOL demande une inscription pour naviguer sans restrictions. Au niveau de la principale, 5 onglets permettent de se connecter. «Afriacn Journals Online (AJOL)» est fixé sur la page une. L’onglet «Journals» conduit à la liste des catégories de publication, «Advanced Search» ouvre sur un champ de recherche plus spécifique par facettes. «Using AJOL» permet de trouver des articles en accès libre de toutes les catégories de revues par titre, d’enregistrer le profile de votre revue et de donner une feuille de route pour les recherches. Il indique aussi la liste des frais que chercheurs et auteurs doivent payer. «Ressources» connecte les visiteurs sur d’autres revues hors de l’Afrique. Par ailleurs, une colonne à facette située à droite du site indique les catégories, par ordre alphabétique et par pays où l’on peut télécharger les articles (AJOL, 2017 (a)).

Capture d’écran 2019-10-30 à 13.28.58

Contenu

     Ajol a pour mission de valoriser et de diffuser les publications africaines. Dans ce sens, la plateforme remplit parfaitement ses objectifs. Elle diffuse 524 revues examinées par les pairs, dont plus de la moitié (306) avec des frais pour le téléchargement. Le reste est en accès libre. On remarque que la grande partie est en anglais (497). 39 revues en français. Bien que le contenu soit diversifié, les études sur les Sciences de l’Information et de la bibliothéconomie sont très restreintes (18 revues avec la Communication) par rapport aux sciences de la santé (167).

Capture d’écran 2019-10-30 à 13.29.45

Tarif

    Les revenus provenant des frais de téléchargement de l’article pour les revues d’abonnement sont envoyés au journal d’origine (moins le coût d’amortissement d’AJOL). Par contre toutes les revues en accès libre sont à la portée de tous. Les frais sont fixés en fonction des pays. Les pays pauvres payent moins que les plus riches. Les critères qui définissent ces pays sont basés sur les statistiques de la Banque Mondiale (The World Bank, 2017). Évidemment, les frais des bibliothèques sont plus élevés que ceux des chercheurs et cela en selon les pays.

     Par ailleurs, une des compétitions de AJOL est The Sabinet African ePublications (African Journal online archive). Son site publie 500 revues regroupant 64 catégories de sujets, dont 86, en Open Access. Il est créé depuis 2001. Cette plateforme a la particularité de ne pas publier son organigramme comme AJOL. Nous n’avons pas retrouvé ses frais de publication. Par contre, elle publie un grand nombre de revues de l’Afrique du Sud (The Sabinet African ePublications, 2017).

Capture d’écran 2019-10-30 à 13.32.21

        La bibliothèque numérique en ligne africaine (AODL) est un portail de collections multimédia sur l’Afrique. Les auteurs collaborent avec le Centre d’études africaines de l’Université d’État du Michigan, ainsi que des organisations du patrimoine culturel en Afrique pour construire cette ressource (AODL, 2019).

Capture d’écran 2019-10-30 à 13.32.37

Dispositions d’achat et de contrat

       Les revues qui choisissent de publier dans un modèle d’accès ouvert ont leur texte complet en ligne pour le téléchargement gratuit. Les bibliothèques peuvent ouvrir un compte de téléchargement d’articles prépayés avec AJOL pour accéder aux titres des partenaires qui facturent leur contenu. Cela permet aux utilisateurs d’obtenir plus facilement des articles en texte intégral auprès de AJOL. L’accès aux articles d’abonnement est effectué par un mot de passe ou par leur logiciel qui sélectionne automatiquement la gamme d’adresses IP au choix de l’établissement. Des indications expliquent qu’il n’y a pas de restriction de temps pour la remise des articles. Les comptes peuvent être complétés à tout moment. Pour vérifier la catégorie dans laquelle votre pays se trouve, il est demandé de se référer listes de pays de la Banque mondiale. L’adresse suivante : info@ajol.info permet aux revues de se faire créer une installation un compte.

Conclusion

        La plateforme AJOL est hybride, certains articles sont payants. Pour gérer le flux de clients, une souscription exige un «username» et un mot de passe pour la navigation sur le site. De plus, l’accession aux documents payants sont soit par abonnement ou directement. Ce qui filtre les visiteurs. Il y a un panier dans lequel tout souscripteur peut collectionner les articles qu’il souhaite acheter. Il n’y a pas d’options qui déterminent un groupe particulier avec des faveurs spécifiques.

Références

AJOL, (2017) (a). African Journals Online (AJOL)) (2017). http://www.ajol.info/                                              Visité le 30/102019
AJOL, (2017) (b). African Journals Online: Browse by Category. http://www.ajol.info/index.php/index/browse/category Visité le 30/102019
AJOL, (2017) (c). FAQ’s http://www.ajol.info/index.php/ajol/pages/view/FAQ#A1 Visité le 30/102019
AJOL (2017) (d). How Librarians can use AJOL. http://www.ajol.info/index.php/ajol/pages/view/LIBhowto . Visité le 30/102019
AJOL, (2017) (e). How Researchers can use AJOL http://www.ajol.info/index.php/ajol/pages/view/RESHowto Visité le 30/102019
The Sabinet African ePublications (2017). http://journals.co.za/. Visité le 30/102019
The African Online Digital Library (AODL) (2017). http://www.aodl.org/ Visité le 30/102019
The Charleston Advisor, (2017) About TCA. http://www.charlestonco.com/index.php?do=About+TCA Visité le 30/102019
The World Bank (2017) Data and Statistics. http://econ.worldbank.org/WBSITE/EXTERNAL/DATASTATISTICS/0,,contentMDK:20421402~menuPK:64133156~pagePK:64133150~piPK:64133175~theSitePK:239419,00.htmlVisité Visité le 30/102019

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.